Qualificative indoor : St Jean de la Ruelle 9 décembre 2017

Classé dans : Compétition - Reportages |

10
12 | 17

C'est sur les terres du centre, que nous nous sommes déplacés pour cette première qualificative indoor.

Le club de St Jean de la Ruelle nous a accueilli dans leur belle salle, offrant un terrain de jeu idéal pour permettre aux athlètes de pleinement s'exprimer. Seul petit bémol pour la journée du dimanche, des petites fuites d'eau qui ont perturbées le déroulé de la compétition.

Quatorze représentants du club ont ainsi participé à cet évènement dont l'objectif était, pour certain(e)s, de marquer des points en vue d'une éventuelle participation aux Championnats de France indoor.

Nathan fut de nouveau, notre plus jeune représentant. Toujours aussi enjoué, il prend du plaisir en course et ne se soucie pas trop pour le moment de la rivalité qu'il rencontre. Il réalise un nouveau podium dans une catégorie peu représentée.

En poussine, Anaé a corrigé ses trajectoires après un briefing vidéo avec son entraîneur. Elle s'est impliquée en course en s'efforçant d'être à la bagarre avec ses concurrentes. Il faudra démontrer la même envie de progression sur les entraînements pour progresser. Elle s'adjuge la 10ème place en vitesse et sur le fond.

Jordan démontre toujours autant de sérieux sur chacun de ses courses. Un gabarit léger qui ne lui permet pas pour le moment de rivaliser avec des adversaires plus trapus. Mais son attitude exemplaire est emprunte d'écoute, d'attention et d'application en course. Il faudra peut être du temps pour être plus compétitif mais la démarche est très bonne pour son âge. Bravo à lui. Nathan prend la 6ème place sur le fond et la 7ème sur la vitesse.

En benjamine, c'est une opération confiance que nous avons menée avec Romane. Face à des concurrentes plus fortes actuellement, l'idée était de se rassurer sur ses capacités, d'affirmer ses qualités et de travailler, notamment sur le plan tactique. Opération réussie avec de belles courses, et un travail efficace de gestion des adversaires et des trajectoires. Des bases tactiques qu'il faudra garder en mémoire pour le futur. Romane finit 2ème de la vitesse et 5ème sur le fond

.

En benjamin, Rémy a démontré de la volonté sur ses débuts de course que ce soit sur les épreuves de vitesse (10ème) ou de fond (9ème). La rapidité sur les phases de départ est encore insuffisante et doit donc être travaillé. Sur le fond, les fins de course sont encore trop marquées par une baisse de régime. C'est un des soucis sur lequel Rémy doit se pencher. C'est le même constat sur les entraînements, les vérités en course sont très souvent celles des entraînements. S'engager jusqu'au bout, quelque soit le résultat et faire preuve abnégation.

Du côté des cadettes, le week-end de Maëlle fut un week-end de travail. Une très bonne attitude en course, que ce soit sur le fond ou sur la vitesse, même si cette épreuve est plus difficile pour elle. Ses départs, très bon le samedi (fond) et moyen le dimanche pausent encore des problèmes. La technique, notamment en virage reste encore un élément fort à travailler. Mais le message du week-end était le suivant : "croire en soi, en ses ressources et ses capacités et surtout construire son avenir !". Maëlle, comme d'autres, a des envies, mais c'est par les moyens qu'elle se donnera qu'elle pourra les obtenir et non en attendant que cela vienne. Maëlle termine 12ème en vitesse et 6ème sur le fond.

chez les cadets, des hautes et des bas !

Mathis a subit un problème de régulateur de pression. Après deux très bonnes sorties sur les challenges, Mathis est arrivé avec l'envie de bien faire, peut être trop. Le samedi, sur les épreuves de fond, il passe à côté de ses course, en n'étant pas à la hauteur de ses moyens. Heureusement, la nuit porte conseil et le lendemain, il a su réagir et se montrer plus disposé à rivaliser avec les autres. N'oublie pas l'objectif numéro 1, se faire plaisir ! Profiter du moment et ne pas subir les choses mais en être l'acteur ! Mathis finit 19ème du fond et 16ème de la vitesse.

Damien non plus n'a pas été au top de sa forme. Il est reparti dans ses travers, trop gentil, trop effacé par rapport aux autres concurrents. Il reste cependant toujours aussi motivé. Il faut peut être remettre un peu de gravité dans son engagement et redéfinir le cadre de ses objectifs. Damien prend la 17ème place du fond et la 20ème place en vitesse.

Baptiste, ou le syndrome du "fêtard". De bonnes prestations, un engagement volontaire et l'envie de progresser pour aller plus vite, voilà quelques traits marquant de notre athlète. Une très bonne base pour aller de l'avant mais qu'il va falloir peaufiner, entretenir et aguerrir. Baptiste a vécu l’ascenseur émotionnel le samedi. En chutant sur sa deuxième course de fond, il a vu ses espoirs de finale s'envoler. Il retrouvera le sourire en voyant son nom sur la liste des finalistes quelques minutes après. En course, il doit faire face à des adversaires bien plus imposant physiquement que lui. Tel David devant Goliath, Baptiste doit croire en ses capacités et en sa volonté pour s'imposer. Le travail qu'il fournit aux entraînements sera récompensé à sa juste valeur tôt ou tard, le temps fera son travail. La confiance doit donc briller en lui et surtout s'encrer profondément. Fond (10), vitesse (13)

.

Hugo grandit et fait son chemin. Plus en confiance depuis quelques temps, il devient davantage acteur de ses prestations et moins fluctuant sur le plan émotionnel. Il réalise de bonnes prestations d'ensemble. Les départs doivent encore s'améliorer ainsi que la construction de la vitesse en virage. Son bagage technique est encore juste pour prétendre rivaliser avec les patineurs placés devant lui. Le temps sera aussi son atout, s'il s'accorde la confiance et la rigueur nécessaire. Il finit 8ème en fond et 10ème en vitesse.

Lauryk faisait son retour après quelques mois sans patiner suite à une opération. Difficile après un entraînement de retrouver les sensations et surtout d'avoir le physique nécessaire pour la course. L'objectif était donc de se rassurer sur son épaule et voir comment il abordait les contacts et chutes éventuelles. Sur ce point, le week-end a été parfait, Lauryk n'ayant fait preuve d'aucune retenue sur l'ensemble de ses départs. Ceux-ci par contre se sont avérés meilleurs sur le fond que sur la vitesse. Dommage, car on aurait pu tester sa capacité à gérer la course de l'avant. Ce n'est que partie remise, maintenant, il faut reconstruire du physique. Il est 14ème sur le fond et 13ème en vitesse.

Elsa réalise un bon week-end. Il devient difficile maintenant pour elle de s'entraîner, avec les horaires de travail et les semaines en internat. Elle a tout de même démontré de bonnes dispositions. Un seul regret, un engagement mal contrôlé lors de la finale vitesse qui lui vaut une seconde place en course avant d'être déclassée (6ème). C'est une leçon que nous retiendrons afin d'éviter la même aventure lors de futures échéances. Sur le fond, elle prend la troisième place.

Kevin connaît cette situation depuis quelques années. Un état de forme juste suffisant pour prétendre être à la bagarre face aux jeunes loups (junior A) qui veulent s'aguerrir avant les Frances. Mais l'expérience est encore là. Le fond a montré les limites physiques actuelles, mais les départs samedi ont été excellent, il termine 4ème. Sur la finale vitesse, celui-ci fera défaut, malgré une bonne gestion de la course. Il finit 3ème.

Cette qualificative fut riche d'enseignement, pour la seconde, une sélection réduite partira à Beauvais en vue d'espérer la qualification aux Championnats de France. Avec cette épreuve, c'est la fin de l'année qui arrive. Prochain rendez-vous, le dimanche 7 janvier à Brétigny pour un challenge régional.

Challenge Régional Longjumeau 3 décembre 2017

Classé dans : Compétition - Reportages |

03
12 | 17

Retour sur ce dernier challenge régional de l'année 2017 qui s'est tenu à Longjumeau.

Un nombre peu élevé de compétiteurs sur cette épreuve, mais une belle représentation des jeunes du ROBB avec 14 patineurs présents.

Nathan a retrouvé son camarade Lucas dans la catégorie des minis. Tous deux nous ont offert de belles courses, parsemées de chute, de trajectoires aléatoires mais surtout d'un réel plaisir de participer à la compétition.

En poussine, elles étaient 4 à porter les couleurs du club. Lucie SEGUI après son essai lors du challenge de Breuillet est venue se mesurer lors d'un second challenge aux autres patineuses régionales. Les trajectoires étaient encore larges mais l'implication et notamment les départs étaient bons. Anaë a joué de malchance en course en touchant les plots et en chutant. Elle a su se relever et repartir avec entrain, une bonne démarche. Les départs se sont améliorés. Lucie PERRIN était resté un peu timide lors de sa dernière compétition alors qu'elle revenait d'une blessure. Même s'il reste encore un pas à franchir dans l’appréhension des contacts inévitables en course, Lucie a fait preuve de gros progrès dans son engagement en course. Inès confirme sa volonté dans chacune des courses. Volontaire et entreprenante, elle doit poursuivre sur ce chemin.

Jordan a profité de l'absence d'une partie de ses adversaires habituels pour s'adjuger un podium lors de ce challenge. Il est resté motivé sur chacune de ses courses et poursuit sa progression.

En benjamine, ce n'était pas une bonne journée pour Romane. Certainement fatiguée, elle chute sur le keirin et ne parvient pas ensuite à rejoindre la tête de course. Sur la course de fond, elle reste coincée dans les embouteillages et laissera filer les patineuses plus aguerries. Elle retrouvera un peu de couleur sur la vitesse en effectuant de bons départs mais ne réussira pas à faire fructifier cet avantage. Une dure journée qui ne doit pas remettre en cause son potentiel. Objectif repos pour la semaine à suivre avant de se présenter sur la qualificative de St jean de la ruelle.

En benjamin, Rémy confirme ses meilleures dispositions. Le même investissement à l'entraînement sera cependant nécessaire pour réduire avec le temps, l'écart qui le sépare des patineurs situés devant lui.

En minime, Maëlle s'est présentée avec un meilleur visage que celui présenté la semaine dernière. Plus engagée et volontaire, elle a su réaliser une belle série de départ. Pour elle aussi, la volonté doit accompagner les séances d'entraînement, pour augmenter son niveau de capacité.

En minime garçon, la dynamique du groupe reste très bonne. Mathis réalise un challenge comme jamais il n'en avait couru. Poursuivre le travail aux entraînements pour être en mesure de rééditer ce type de performance. Damien fut un peu plus dans l'ombre aujourd'hui en étant moins entreprenant. Il faut encore développer sa confiance pour s'engager d'avantage. Baptiste a rencontré des difficultés sur cette épreuve. Son gabarit léger vis à vis de certains adversaires ne doit pas être une excuse pour ne pas aller aux contacts. Il y aura des courses difficiles notamment la semaine prochaine, mais il vaudra y venir ambitieux pour continuer de progresser. Hugo a démontré de très bonnes attitudes sur ses courses. Volontaire et engagé, il manque encore de confiance pour maîtriser son engouement et son patinage à haute vitesse. Il faut au-delà du travail physique, poursuivre le travail technique pour améliorer l'efficacité du patinage, de la poussée et de l'agilité.

Prochain rendez-vous, le 9 et 10 décembre à St jean de la Ruelle, lors de la première qualificative indoor. Le niveau sera plus élevé ainsi que le nombre de concurrents. Il faudra savoir faire sa place pour marquer des points à la course à la qualification. N'oubliez pas, notre assemblée générale qui se tiendra le vendredi 8 décembre à l'espace bouliste, où l'avenir du groupe compétition est en jeu.

Challenge Régional Montreuil 26 novembre 2017

Classé dans : Compétition - Reportages |

26
11 | 17

Après l'étape de Villeparisis, c'est au tour du club de Montreuil de nous accueillir pour la série de Challenge Régional.

La dynamique positive démontrée lors du dernier challenge s'est confirmée. Nos jeunes font globalement preuve d'une volonté plus affirmée en course.

Le contrôle des trajectoires restent encore le premier problème rencontré pour nos plus jeunes. Nathan ou encore Anaë ont même été percuter les plots d'entrée de virage. Jordan court encore beaucoup sur les patins mais il reste dans un état d'esprit très intéressant qui mérite les encouragements et la patience d'un travail qui se mettra en place dans le temps.

En benjamine, Romane a rencontré des difficultés, notamment sur le fond. Actuellement, ses concurrentes sont un ton au-dessus mais c'est une épreuve de patience très formatrice que de vivre des moments plus difficiles.

En benjamin, Rémy a démontré de meilleures dispositions en étant d'avantage engagé dans ses courses et plus combatif. Il lui faut persévérer sur ce chemin.

Du côté des minimes, Maëlle passe un peu au travers de sa compétition. Elle était présente mais sans une réelle volonté d'aller se confronter aux adversaires. Un coup de moins bien, qu'il ne faut pas laisser s'installer. Il faudra savoir réagir.

Chez les garçons, de très bonnes attitudes qui se maintiennent. Mathis et Damien ont su s'engager sans se poser de questions sur tous leurs départs. Ils tiennent d'avantage le rythme des courses et poursuivent leur progression. Baptiste réalise une excellente prestation d'ensemble même si une chute est venue contrarier sa journée. Il est dans une très bonne dynamique et doit avancer dans ce sens sans douter que les résultats viendront avec le temps. Hugo effectue également de bonnes prestations. Il bute encore sur le fond, où il n'arrive pas à exprimer les progrès réalisé aux entraînements. Persévérance et travail sont les maîtres mots pour poursuivre dans cette phase de progression.

La prochaine compétition se tiendra le 3 décembre à Longjumeau avant de vivre la première qualificative indoor le 9 et 10 décembre à St jean de la Ruelle. N'oubliez pas l'animation pour le téléthon, le samedi 2 décembre au gymnase de Breuillet.

Challenge régional Villeparisis 12 novembre 2017

Classé dans : Compétition - Reportages |

12
11 | 17

Après le premier challenge sur nos terres Breuilletoises, c'est à Villeparisis que nous nous retrouvons pour ce second challenge indoor de la saison.

Ce challenge est marqué par les modifications apportées aux catégories faites par notre fédération en vue d'un futur dépôt de dossier auprès du CIO pour intégrer la course aux Jeux Olympiques.

Une douzaine de nos jeunes ont répondu présent sur cette étape, avec une très bonne dynamique globale, "des jeunes démontrant de la volonté". C'est peut être la présence de leur Président qui les a motivé, en tous les cas, c'est le premier constat de ce challenge.

Du côté des plus jeunes, c'est souvent les trajectoires qui sont encore à travailler, avec régulièrement, des virages trop larges. C'est le cas pour Nathan en mini ou encore Lucie, Inès et Anaé en poussine. Jordan passé poussin, réalise de très bonnes prestations. Il lui faut maintenant acquérir d'avantage de glisse pour moins courir sur les patins et plus glisser. Mais son engagement très positif est à souligner.

En benjamine, Romane a été confrontée à une adversaire de taille aussi bien sur la vitesse que sur le fond. C'est la qualité de la poussée sur les croisés que nous devons améliorer pour développer plus de vitesse en virage.

En benjamin, Rémy est resté timide sur ses courses de fond mais il a montré un meilleur comportement sur la vitesse. C'est cet état d'esprit qu'il faudra maintenir en course et à l'entraînement.

En minime, Maëlle a su concrétiser de bons départs.Même si la concurrence est encore un cran au-dessus actuellement, elle doit poursuivre avec ténacité sa recherche de progression aux entraînements.

Chez les garçons, de bonnes attitudes également. Mathis et Damien nous ont livré un duel entraînant et bénéfique pour tous les deux. Baptiste poursuit sa progression et Hugo a tenu d'avantage le groupe de tête. Pour eux aussi, nous leur souhaitons de poursuivre leurs efforts aux entraînements et de garder cet état d'esprit volontaire.

Lucas, blessé, n'a pas pu participer tout comme Lauryk (également blessé) mais ils sont venus accompagner et soutenir leurs camarades, une démarche très appréciée par leurs copains de club.

La prochaine compétition se tiendra le 26 novembre à Montreuil puis nous nous retrouverons le 9 et 10 décembre pour la première qualificative indoor à St jean de la Ruelle. Entre les deux, il y aura une animation pour le téléthon, le samedi 2 décembre au gymnase de Breuillet. Reservez donc vos dates.

France Indoor 2017 Dijon 4 et 5 mars 2017

Classé dans : Compétition - Reportages |

05
03 | 17

C'est la ville de Dijon qui nous a reçu pour ce France Indoor 2017. Comme l'an passé, 4 de nos compétiteurs avaient reçu leur billet pour participet à cette épreuve nationale à l'issue des deux qualificatives, Romane, Lauryk, Elsa et Kévin.

Ce france Indoor a donné son lot de déceptions et de joies avec des résultats pas toujours au niveau des performances espérées.

Romane s'est engagée comme à son habitude avec fougue et volonté. Elle a su répondre présente sur le tournoi de vitesse. Sur le fond, avec les tours qui s'enchaînent, Romane est encore juste physiquement et techniquement. La deuxième journée reste encore difficile, la fatigue se fait ressentir. Le bilan est identique à celui de l'an passé. Romane doit travailler la phase de poussée et de glisse afin d'être plus économe en énergie sur les épreuves de fond. Romane prend la 16ème place en vitesse et la 22ème sur la fond.

Lauryk réalise un bon tournoi de vitesse. Il a su profiter de ses bons départs pour se positionner rapidement devant et faire la course. Sur le fond, on pouvait craindre qu'il ne s'écroule mais il a fait preuve d'une forte volonté à s'accrocher. Une attitude très positive même si l'on se bagarre en fin de classement. Lauryk prend la 21ème place de la vitesse et finit 43ème sur le fond.

Pour Elsa, le week-end a pris des couleurs de cauchemar. Elsa est disqualifiée injustement de sa première manche de vitesse. Le tournoi tombe déjà à l'eau, vu les objectifs affichés. La suite sera tout aussi sombre, Elsa se retrouve embarquée dans des chutes collectives. Le lendemain, on pouvait espérer que l'orage serait passé mais de nouveau, elle se retrouve dans une chute. Les jeux sont faits et l'espoir de pouvoir se mêler à la bagarre est définitivement parti. On attendra patiemment la fin du Championnat. Elsa termine 43ème de la vitesse et 36ème sur le fond.

Kévin était venu avec envie sur ce France Indoor. Envie d'en découdre avec la jeune garde des jeunes issus des pôles France et envie d'être à la bagarre pour les premières places. A l'image d'Elsa, le week-end a été difficile. Sur la vitesse, il part en déséquilibre sur la première manche, 3 patineurs en profitent pour doubler. C'est fini, on ne sera pas dans le tableau A, autant dire la journée est fichue au vue des objectifs recherchés. Le lendemain, la tournure semble avoir changée. La qualification en finale se déroule sans problème, les sensations sont meilleures, la bagarre tant attendu pourra avoir lieu. Le départ est très bon, Kévin est bien positionné. Le peloton chahute un peu mais après quelques tours Kévin prend sa place en seconde position, il est bien. Hélas vers la mi-course, un patineur vient prendre une trajectoire intérieure et touche le patin intérieur de Kévin, il chute. Le temps de se relever, le peloton est parti, les espoirs sont anéantis. Pour combler le tout, le juge arbitre lui demandera de sortir ????

Au final, c'est donc un France indoor 2017 mi-figue / mi-raisin... Romane et Lauryk ont su et ont pu exprimer leur potentiel, chacun à leur niveau, et tous deux ont su faire ressortir le meilleur d'eux-même. Pour Elsa et kévin, c'est plutôt un sentiment de frustration. Car on ne peut pas leur reprocher quoi que ce soit dans leur attitude en course. L'engagement, la motivation étaient au rendez-vous mais la malchance a joué fortement en leur défaveur, ne leur permettant pas d'exprimer leur potentiel. Lorsqu'on s'entraîne comme elle et il le font, la compétition doit permettre d'évaluer l'état de forme acquis et les progrès réalisés. On restera malgré tout positif car le travail fournit aux entraînements n'a pas été vain. On doit maintenant se focaliser sur la saison extérieur qui débute et chercher encore et toujours comment faire pour être plus rapide.

Merci à Odile, Michel, Kathleen, Camille et JP qui ont soutenu par leur présence, nos compétiteurs.Prochains rendez-vous, le 19 mars à Villeparis et le 26 mars à Thomery.

Challenge Régional Indoor Brétigny, dimanche 26 février 2017

Classé dans : Compétition - Reportages |

26
02 | 17

C'est de nouveau le CS Brétigny qui nous a accueilli ce dimanche pour ce dernier challenge indoor de la saison. En effet, la semaine prochaine, se tiendra le France Indoor à Dijon et ensuite, il sera temps de passer à la saison en extérieur. Une dizaine de nos jeunes compétiteurs se sont alignés sur ce challenge.

En mini fille, Anaé,Inès et Lucie ont démontré de bonnes attitudes sur leurs courses respectives. Les trajectoires restent toujours à améliorer ainsi que les départs.

En poussine, Romane réalise de bonnes courses mais il faudra être plus coriace la semaine prochaine avec une concurrence plus élevée lors du France Indoor. Shanna dans la continuité des stages des vacances s'est engagée avec motivation. La progression technique doit venir accompagner ce dynamisme physique.

En poussin, Rémy a effectué de bonnes prestations. Une attitude à poursuivre dans le temps.

Mathis a effectué sa première course dans la catégorie "Découverte". Il remporte assez facilement les épreuves de vitesse et de fond. L'avenir nous dira si cette expérience lui a plu et s'il souhaite revivre cette aventure.

En benjamine, Maëlle réalise des prestations convenables au regard de son état de forme. Il faut maintenant se remettre au travail pour rattraper le retard et espérer suivre le rythme des courses en extérieur. Louison a fait un saut dans la catégorie afin de se tester. Le rythme a été beaucoup plus élevé que dans la catégorie découverte mais Louison a su donner le meilleur d'elle sur chacune de ses courses.

Chez nos benjamins, la dynamique a été bonne même si les résultats non pas toujours été favorables. L'engagement d'Hugo , Damien et Baptiste correspond aux attentes qu'on peut avoir. Il faut poursuivre le travail technique et apprendre à s'imposer physiquement et tactiquement.

Chez les écoliers, Lucas s'est donné à fond sur sa course. Bientôt, il portera lui aussi, les couleurs du club sur ses épaules dans le grand bain des compétiteurs.

Prochains rendez-vous dimanche 19 mars à Villeparisis puis le 26 mars à Thomery pour nos deux premiers challenges en extérieur.

Challenge Régional Montreuil 15 janvier 2017

Classé dans : Compétition - Reportages |

15
01 | 17

Ce fut au tour du club de Montreuil de nous accueillir pour le second challenge de l'année 2017.

Peu de jeunes du ROBB se sont déplacés, ils n'étaient que 6.

En minie fille, Inès réalise un bon challenge avec de bons départs. Les trajectoires en virage restent un élément fondamental à corriger, car ceux-ci sont encore très larges. Enfin en ligne droite, il va falloir commencer à allonger la foulée pour pousser plus loin et plus longtemps.

En poussine, Romane réalise une nouvelle fois une compétition complète en répondant présente sur la vitesse et sur le fond. L'entrée des virages est à travailler pour éviter de déraper ou de se mettre en roue libre. En vue du France indoor, il faut améliorer la prise de vitesse dans les virages.

Dans la catégorie découverte, Louison poursuit ses bonnes prestations. Elle doit travailler son agilité sur les patins et chercher maintenant à accélérer sur les virages.

En benjamine, Maëlle réalise des départs corrects. Elle doit accepter maintenant d'aller au contact avec les autres et d'essayer de faire sa place. Il faudra retravailler physiquement sur les courses de fond car la forme est moindre qu'en début de saison.

En benjamin, Damien poursuit sa progression. Dommage que les départs n'aient pas été tous au rendez-vous. Sur le fond, il faudra chercher à repousser ses limites pour tenir la distance. De son côté, Baptiste reste volontaire dans l'effort. Les virages doivent encore s'améliorer pour être efficace sur la poussée et rester en stable sur les patins. La décision de doubler doit se prendre plus rapidement. On l'attend sur la seconde qualificative à St Jean de la Ruelle.

Challenge Régional Longjumeau 08 janvier 2017

Classé dans : Compétition - Reportages |

08
01 | 17

Longjumeau, nous a accueilli pour ce premier challenge de l'année 2017.

Nos jeunes patineurs du ROBB ont entamé de bonne manière cette nouvelle année avec de bonnes prestations et une bonne attitude en course.

Nos 3 minies filles, Anaë, Inès et Lucie n'ont jamais démontré autant de fougue et d'énergie que sur ce challenge. Les départs tout comme l'engagement ont été très bons. Des progrès sont à faire sur les trajectoires et notamment sur les virages encore très larges. Le tirage des séries n'a pas toujours été en notre faveur mais cela fait partie de notre sport. Il faut poursuivre sur cette dynamique. Inès prend la troisième place du classement cumulé, Lucie et Anaë sont respectivement 6 et 7ème.

Nos poussines ont également été à la hauteur. Lola craque sur les épreuves de fond, mais elle avait su être présente sur les épreuves de vitesse. Shanna réalise certainement la meilleure compétition de sa jeune carrière. Volontaire sur chacune de ses courses, elle a donné tout ce qu'elle pouvait et réalise de très belles performances. Romane manque la finale de vitesse par le jeu du règlement mais elle met un point d'honneur à remporter sa finale de classement. Sur le fond, elle a subit le peloton mais cela permet aussi d'acquérir de l'expérience. Romane termine 4ème du challenge, Shanna prend une belle 6ème place et Lola finit 11ème.

En poussin , Rémy a montré du bon et du moins bien. Il est encore en dessous de son niveau sur les épreuves de vitesse. Sur le fond, l'attitude est meilleure mais il est capable de faire mieux, ce qu'il prouve régulièrement aux entraînements. Peut-être faut-il aborder la compétition comme les entraînements ? Rémy prend la 5ème place du challenge.

Dans la catégorie découverte, Louison a une nouvelle fois démontré une bonne attitude. L'engagement dans cette catégorie s'accentue et les courses deviennent plus difficiles. Le travail des virages va être nécessaire pour conserver la vitesse acquise en ligne droite et gérer son équilibre.

En benjamine, Maëlle a effectué de meilleurs départs. Il faut poursuivre cette dynamique et maintenant savoir augmenter sa vitesse en virage. Sur les courses de fond, le rythme des premières est encore trop élevé mais il y a du potentiel à travailler. Il faut aller de l'avant.

Nos benjamins n'ont pas été en reste avec pour eux aussi de bonnes prestations. Damien n'a jamais été aussi proche d'un premier peloton et ses départs deviennent très intéressant. Sur le fond, il va falloir apprendre à être dans le dur et savoir tenir le rythme jusqu'au bout des courses. Baptiste poursuit son apprentissage avec une volonté qui va l'amener à encore progresser. Il faut travailler la qualité de la poussée en virage afin d'être plus efficace et moins se fatiguer. Tactiquement, il faut maintenant savoir aussi prendre l'aspiration et profiter de ce moment pour envisager le bon moment où doubler. Hugo reste très volontaire dans son engagement. La première phase de départ devient bonne mais passé les 20 premiers mêtres il perd encore trop de vitesse sur ses adversaires. En fond, tout comme Baptiste, il faut savoir se placer, se relâcher et prendre le bon timing pour doubler. Il manque de la maîtrise et la précipitation n'est jamais bonne dans un sport avant tout, technique.

Prochains rendez-vous :

  • Challenge Régional à Montreuil, dimanche 15 janvier.
  • Seconde qualificative à St Jean de la Ruelle les 21 et 22 janvier
  • Challenge à Chartres, le dimanche 5 février

Première qualificative indoor Beauvais 11 décembre 2016

Classé dans : Compétition - Reportages |

11
12 | 16

La première qualificative au France Indoor 2017 s'est tenue à Beauvais. 10 patineurs du ROBB ont participé à ce déplacement.

Romane a confirmé ses bonnes aptitudes et son attitude de compétitrice très positive. Des points techniques et tactiques sont encore à améliorer pour se préparer pour le France Indoor qui sera plus engagé physiquement.

En poussin, Rémy n'a pas réussi à sortir tout son potentiel démontré aux entraînements. C'est un cap sur lequel il butte depuis longtemps. Il faut poursuivre les bonnes séances aux entraînements et le déclic viendra bien à un moment.

En benjamine, Maëlle s'est accrochée avec ses moyens. Absente depuis un mois sur les séances du mardi, le manque de fond s'est fait ressentir. Sur la vitesse, l'agilité et la fréquence restent des éléments à travailler pour pouvoir suivre l'allure des autres concurrentes.

En benjamin, Rémi reste pour le moment dans la contrariété. A l'instar de son homophone Rémy, il est en deça de ce qu'il réalise aux entraînements. Il a des poussées de volonté mais qui s'éteignent aussi vite qu'elles sont apparues. Il faut tenir dans la durée pour s'inscrire dans la progression. Hugo est toujours aussi volontaire. On le sent moins tendu et plus enthousiaste, ce qui est un point très positif. Les courses restent difficiles mais pour lui aussi, le temps fera son effet. Baptiste a joué de malchance lors de cette journée notamment sur les courses de fond (chute, faute de plot...). L'important est ailleurs, Baptiste a une nouvelle fois démontré son envie et sa motivation en s'engageant pleinement sur chacune de ses courses. Damien reste encore en retrait sur ses départs, ce qui reste actuellement son point faible. Pour le reste, son allure en course augmente et il comble une partie de l'écart existant avec les autres. Il faut poursuivre cette route empruntée depuis de longue année et qui lui réussit pleinement.

Lauyk décroche une place en finale de fond, mais le rythme soutenu reste difficile dans la durée (25 tours). En vitesse, les départs ont été un peu moins rapides que d'habitude mais l'engagement présent. Des petites erreurs dans la gestion tactique des trajectoires en ligne droite, lui on fait perdre quelques places, des détails à corriger pour la prochaine compétition.

Elsa a effectué ses premières courses en catégorie absolue (cadettes, juiors et seniors mélangées). La prestation globale reste bonne mais il faudra savoir élever son niveau lors des courses nationales.

Kévin réalise un week-end permettant de mesurer le travail qu'il reste à accomplir pour bien préparer le France Indoor. La gestion tactique a été bonne au regard des adversaires du jour. Les ambitions pour le France étant plus hautes, il nous faut élever notre niveau physique pour éviter de se retrouver coincer au coeur du peloton. Les départs ont été bons, dommage que le moins bon départ ait été effectué lors de la finale vitesse./p>

Un agréable week-end avec une bonne ambiance (notamment dans le minibus) mais il faut s'atteler à chaque entraînement à élever notre niveau afin de répondre d'avantage présent en course.

Challenge régional Villeparisi 4 décembre 2016

Classé dans : Compétition - Reportages |

04
12 | 16

On s'est retrouvé à Villeparis, pour cette étapes des challenges régionaux,ce dimanche 4 décembre 2016.

7 jeunes du ROBB ont participé à cette épreuve et globalement l'attitude a été très bonne en course.

En mini fille, Lucie s'est très bien débrouillée que ce soit sur la vitesse ou le fond. Les départs restent pour le moment, le point faible à améliorer. Lucie prend la troisième place sur les deux épreuves.

En poussine, Romane avait été retenue pour participer le matin au stage régional. Un peu fatiguée peut être, elle craque un peu sur le finish des courses de fond. Sur la vitesse, elle se hisse en finale, mais alors qu'elle est en tête, elle chute. Cela fait partie de la course.

Dans la catégorie dévouverte, Louison remporte à la fois le fond et la vitesse. Cette catégorie a vu arriver de nouveaux patineurs et prend maintenant pleinement sa place au sein des challenges. Il restera encore à Louison encore un peu de temps et de travail avant de rejoindre les jeunes filles de la catégorie benjamine ou la cadence des courses sera plus élevée.

En benjamine justement, Maëlle a effectué une belle manche de fond, démontrant ainsi qu'on peut être dernière et réaliser de très bonnes courses. Après un départ meilleur que d'habitude, elle a essayé de tenir le rythme des premières tout en étant à la bagarre avec une patineuse du club de Montreuil. Lorsqu'elles décrocheront un peu, les deux coureuses offriront un beau duel jusqu'au terme de la course. Sur la vitesse, il reste encore des progrès à effectuer et notamment passer la ligne d'arrivée à fond et non en se relevant 5 mêtres avant la ligne. Mauvaises habitudes à corriger absolument !

Du côté des benjamins, les prestations ont été bonnes également. Damien a démontré une forte volonté sur ses courses et les écarts se resserrent avec ses adversaires directs. Baptiste s'est montré d'avantage entreprenant, ce qui lui a permi de se hisser en finale de vitesse ou il réalise une bonne 4ème place. Rémi a malheureusement chuté par deux fois au cours du challenge. Il avait démontré de bonnes prédispositions en s'engageant physiquement notamment sur sa première série de vitesse qu'il remporte de belle manière. La frustration engendrée sera à dépasser aux entraînements et se donner ainsi les moyens de se hisser en finale lors du prochain challenge.

La veille, le ROBB s'était engagé sur le téléthon sur Breuillet. Un grand merci à Romane et Elsa soutenues par leur Président Rémi, venues animer durant 4 heures, le stand d'animation et d'initiation roller. Elles ont ainsi permi à une soixantaine de jeunes enfants de découvrir le roller ou de venir faire quelques tours de glisse en s'amusant. Grâce à elles, une cinquantaine d'euros ont été collecté au nom du ROBB pour le Téléthon.

Prochains rendez-vous :

  • Première qualificative à Beauvais le 11 décembre pour une sélection de patineurs.
  • Stage Roller le mercredi 21, jeudi 22 et vendredi 23 décembre de 10h à 16h au gymnase.

Challenge régional Breuillet 27 novembre 2016

Classé dans : Compétition - Reportages |

27
11 | 16

C'est sur nos terres, que la tournée des challenges régionaux s'est arrétée pour ce dimanche 27 novembre 2016.

Environ 70 patineurs des catégories super-mini à benjamin ont participé à cette étape, avec notamment quelques clubs venus de la région centre et de normandie.

12 jeunes du ROBB ont pris part aux épreuves de vitesse, de keirin et de fond proposées lors de cette après-midi sportive.

En mini fille, ce fut le retour de Lucie qui a ainsi retrouvé Anaé et Inès. Nos jeunes patineuses restent volontaires dans l'effort mais manquent toujours de vivacité, notamment dans les départs.

En poussine, Romane a effectué de bons départs notamment sur la vitesse. Face à une concurrence intéressante pour travailler, il lui faut maintenant chercher à faire sa place et essayer de la maintenir jusqu'au bout. Shanna et Lola réalise également un bon challenge avec de bonnes attitudes volontaires en course. Lola doit cependant être en mesure de se concentrer d'avantage en course... et en dehors.

En poussin, Rémy a démontré une meilleure attitude. Il faudra poursuivre dans ce sens car il existe encore un écart entre les prestations effectuées aux entraînements et celles réalisées en course.

Louison a pris de nouveau beaucoup de plaisir dans la catégorie découverte, avec la venue d'une nouvelle concurrence du club de Longjumeau. Des courses pleines de volonté, il faut maintenant travailler la technique pour améliorer la position de patinage et ainsi être plus efficace et plus rapide.

En benjamine, Maëlle, fatiguée de la séance d'entraînement du matin, a été quelque peu à la peine. Elle fait face à une forte concurrence mais elle est capable de réaliser de meilleure performance, notamment sur le fond.

Du côté des benjamins, Luc nous a fait une très bonne surprise en s'engageant sur la compétition. Sa prestation a été bonne face à des adversaires plus expérimentés. Il manque un contrôle de l'équilibre notamment dans les virages, mais l'engagement physique était là. Tu reviens quand tu veux !! Damien a démontré plus d'envie que la semaine précédente. Les difficultés sont toujours là, mais c'est avec cet état d'esprit qu'il poursuivra sa progression. Baptiste marque un peu le pas en ce moment. Sa volonté est intacte mais il faut passer un cap techniquement et physiquement pour jouer le coeur du peloton. Hugo a fait preuve d'envie, parfois avec maladresse mais c'est cet état d'esprit qu'il faut avoir en course pour pouvoir faire sa place. Sur le fond, il doit être plus persévérant dans l'effort. Sur ce challenge, le niveau s'est élevé mais c'est ce niveau qu'il faut vouloir atteindre.

Sur ce challenge, nos deux Léa, Emeric et Camille ont assuré une partie de l'arbitrage, un grand merci pour leur soutien sur ce challenge. Merci également à Laurence et Elsa qui ont géré la chambre d'appel, à Kévin meneur d'allure sur le keirin, à Cécile qui s'est occupé des soins, Dimitri à l'affichage et à notre équipe buvette (Agnès, Micheline, Béatrice, Sophie et Ingrid ...), Rémi qui a géré le suivi des compétiteurs, et à toutes celles et ceux qui ont contribué de près ou de loin à la bonne tenue de ce challenge.

Prochain challenge , dimanche 4 décembre à Villeparisis.

Challenge Régional Indoor Brétigny 27 novembre 2016

Classé dans : Compétition - Reportages |

20
11 | 16

C'est le CS Brétigny qui nous a accueilli ce dimanche pour ce second challenge indoor de la saison. Lors de cette journée, nous avons inauguré une nouvelle catégorie "Découverte" réunissant des poussines, poussins, benjamines et benjamins souhaitant se lancer dans la compétition. Une dizaine de nos jeunes compétiteurs se sont alignés sur ce challenge.

En mini fille, Anaé,Inès et Lucie poursuivent leur apprentissage sur les épreuves de vitesse et de fond. Les tarjectoires ont été meilleures mais nous manquons encore de rapidité sur les départs.

En poussine, Romane réalise de bonnes prestations face à une concurrence intéressante pour se préparer aux échéances nationales.

En poussin, Rémy est encore en retrait par rapport à ses capacités. L'engagement doit être plus important et s'accompagner de prise de risque.

Louison a donc participé à la catégorie "Découverte". Elle remporte d'ailleurs le classement général. Elle a su se faire plaisir sur ses courses et profite ainsi d'un cadre idéal pour progresser avant de se lancer de nouveau dans la catégorie des benjamines.

En benjamine justement, Maëlle a été mieux qu'à Livry. Il faut maintenant profiter des épreuves de Keirin pour s'entraîner à prendre et garder sa place au sein d'un peloton. Pour cela, il va falloir dépasser les craintes de chute et se lancer dans la prise de risque.

Chez les benjamins, Hugo a montré de bonnes choses en terme de volonté. Ses entreprises n'ont pas toujours été couronnées de succès, mais l'état d'esprit a été bon. C'est le chemin que doit retrouver Baptiste, un peu en retrait en course sur ce début de saison. Damien poursuit ses apprentissages, mais pour lui aussi, il va falloir apprendre à se confronter aux autres.

Chez les minimes, Lauryk a eu une bonne attitude. Les courses de fond restent difficiles mais son parcours en vitesse a été bon. Il a d'ailleurs les moyens d'être encore plus ambitieux avec sa capacité de démarrage.

En cadette, Elsa a répondu présente mais sans trop s'employer. Il ne faut jamais perdre l'occasion de travailler et de progresser même lorsque l'on peut gérer la course.

Prochains rendez-vous dimanche 27 novembre à Breuillet puis dimanche 4 décembre à Villeparisis. Il y aura d'ailleurs une matinée de stage proposée aux poussin(e)s/benjamin(e)s le matin à Villeparisis.

Challenge régional indoor Livry-Gargan 06 novembre 2016

Classé dans : Compétition - Reportages |

06
11 | 16

Ce dimanche, nos compétiteurs ont participé au premier challenge indoor de cette nouvelle saison.

C'est le club de Livry-gargan qui nous a accueilli au sein de leur grande salle des sports pour une journée entière mêlant parcours border-cross, sauts et passages sous barre et courses.

Une dizaine de nos compétiteurs ont répondu présents à ce rendez-vous.

En mini fille, Anaé et Inès se sont bien débrouillées l'une et l'autre. Les départs manquent encore de rapidité et les trajectoires sont parfois larges mais l'attitude et la volonté étaient présentes.

En poussine, Romane s'est très bien adaptée aux parcours border-cross. Sur les courses, ses départs restent un atout précieux. Il faut travailler l'efficacité de la poussée en virage.

En poussin, Rémy répond présent mais ne démontre pas suffisamment de volonté pour remonter des places alors qu'il semble en avoir les capacités.

En benjamine, c'était une première pour Louison qui s'est bien comportée durant toute la journée. Elle s'est pleinement engagée sur les courses et elle a su faire les premières corrections nécessaires sur ses trajectoires en virage. Bravos à elle et on espère la revoir sur le prochain challenge à Brétigny. Maëlle réalise de meilleurs départs que d'habitude mais il lui manque encore de la rapidité pour les épreuves de vitesse. Sur le fond, on espérait mieux aux vues des prestations réalisées aux entraînements. Une jour "sans" peut être.

Nos benjamins (Baptiste, Damien, Hugo et Rémi) sont dans la continuité pour le moment des difficultés de l'an passé. Les intentions sont là mais on manque de caractère pour s'imposer au sein du peloton. Cet aspect est nécessaire pour pouvoir faire sa place. Le travail aux entraînements doit s'accentuer pour pouvoir passer ce cap.

en minime garçon, Lauryk a très bien géré les séries de vitesse entre bons départs et bonnes trajectoires mais il passe un peu à côté de sa finale. En fond, il s'est donné les moyens d'être présent dans le peloton, en prenant la tête et en essayant de gérer celui-ci. Il manque encore de la caisse dès que la course accélère.

En cadette, Elsa nous a gratifiée de belles courses de vitesse, avec une concurrence forte mais très intéressante avec Loubna de Livry. Dommage que nos deux patineuses aient plutôt gérée la course de fond au lieu de se donner pleinement.

Prochain rendez-vous, le dimanche 20 novembre sur Brétigny et le 27 novembre à domicile.

Une pensée pour nos deux patineuses blessées, Hana et Lucie...

3 Routes 2016

Classé dans : Compétition - Reportages |

07
05 | 16

Pour cette édition des 3 routes, 10 de nos jeunes ont fait le déplacement, entourés de leur Président, Rémi, venu les superviser.

Cette compétition a servi comme l'an dernier à nous mesurer au niveau national et ainsi de voir le chemin qu'il reste à parcourir pour atteindre ce niveau.

Les performances ont été variable, avec de bonnes surprises et des prestations moins bonnes.

Les temps réalisés sur les différentes courses reflètent notre niveau actuel et notre état d'esprit.

Anaé a eu un bon engagement sur chacune de ses courses, dommage qu'elle est due passer par la case hôpital lors de la première journée. Heureusement plus de peur que de mal.

Maëlle réalise un très bon week-end avec des temps de course très corrects mais surtout une volonté présente sur toutes ses courses. Il faut maintenant gagner en confiance pour pouvoir doubler lorsque le peloton est compact et ainsi entamer de meilleure façon les courses.

En poussin, Baptiste et Remy sont proches au niveau du classement mais avec deux attitudes différentes. Baptiste a été enthousiaste et volontaire, tandis que Remy a semblé vivre chaque course comme une réelle épreuve.

Hana effectue une bonne compétition, avec de très bonnes attitudes en cherchant à se positionner plus haut dans le peloton. Une chute lors de la dernière course la fait un peu reculer au classement générale. Hana doit elle-aussi de rassurer pour évoluer au cœur du peloton et être en mesure de faire sa place.

Rémi, Hugo et Lauryk n'ont pas eu l'occasion de finir toutes leurs courses, c'est dire le travail qu'il nous reste encore à fournir. Lauryk a su cependant se mettre en avant lors de l’épreuve du 300 m.

Elsa s'est révélée entreprenante et cela a payé pour elle. Pour la première fois, elle prend des points sur la course à points et finie 7ème de cette épreuve. Le lendemain, elle s'accroche sur la course élimination et elle prend la aussi la 7eme place. Une bonne sortie, une semaine avant son championnat de France Route.

Kevin a également fait ses gammes profitant des absents du moment. A la bagarre avec des juniors, il se sort du piège de l'équipe Bont en remportant notamment la dernière course de l'épreuve, ce qui lui assure la première place du général.

Nos filles ont donc été à la hauteur, Maëlle est sur une vague positive depuis un mois, Hana marque un peu le pas mais reste engagée, Elsa s’épanouit.

Chez les garçons, Baptiste démontre un enthousiasme positif et Kevin reste identique à lui-même, exemplaire. Si Lauryk profite de ses capacités de puissance sur la vitesse, il faut entrevoir ce qui l’attend l'an prochain avec des courses beaucoup plus dures.

Les progrès réalisés ne masquent pas les manques dont nous souffrons pour améliorer d'avantage nos prestations. A ce niveau les remarques restent similaires à l'an dernier soulignant ainsi certaines attitudes stagnantes. Il faut pouvoir rouler plus vite, aux entraînements un temps sous les 2 min sur un 1000 m (3 tours) est une des exigences. Gagner en confiance, être courageux. être entreprenant, être volontaire, être enthousiaste, être ambitieux... Gagner en maturité, accompagner nos envies par des actes, des attitudes et des comportements adéquats...

Challenge régional, dimanche 10 avril 2016, Breuillet

Classé dans : Compétition - Reportages |

10
04 | 16

Ce dimanche 10 avril, notre club a accueilli un challenge régional pour une répétition générale avant les championnats régionaux qui se dérouleront sur notre circuit le dimanche 1er mai.

Une quinzaine de nos jeunes ont répondu présent pour une journée ensoleillée.

En super-mini, malgré le manque de participants, Anaë a eu une bonne concurrence sur chacune de ses courses au travers du jeune Axel du club de Nanterre. Bravo à eux pour leur engagement aussi bien sur leurs courses de vitesse que sur le fond.

En mini fille, Lola faisait son retour en compagnie de Shanna. Nos jeunes patineuses se placent non loin du podium en prenant les 4ème et 5ème place du classement général. Pour pouvoir suivre le rythme des concurrentes de l'avant du peloton, il faudra faire d'avantage d'efforts aux entraînements.

En mini garçon, Anton a également rencontré de la concurrence, que ce soit en vitesse ou sur le fond. Son duel avec Kylian du club de Brétigny va se poursuivre et il faudra rester vigilant pour garder l'avantage. Anton doit améliorer sa technique global et ne pas compter uniquement sur ses capacités physiques. Il faut s'attarder sur cet aspect pour préparer la suite.

Nos deux poussines, Maëlle et Romane ont eu une très bonne attitude lors de leurs courses. Si Romane échoue de peu pour remporter le tournoi de vitesse, elle s'est bien accrochée sur l'épreuve de fond. Il faut poursuivre le travail pour avoir la distance et le rythme dans les jambes. Maëlle passe à côté de l'épreuve de vitesse mais effectue deux très bonnes courses sur le fond. Pour elle aussi, il faut poursuivre le travail pour pouvoir aller encore plus vite et ne pas abandonner l'idée qu'on peut s'améliorer sur la vitesse. Le départ reste encore l'élément le plus important pour le moment.

En poussin, la journée a été difficile pour Rémy et Damien. Que ce soit sur la vitesse ou le fond, nos deux patineurs ont subi le rythme des courses, n'ayant comme unique objectif que d'essayer de suivre l'allure imposée. Travailler, travailler, travailler sera leur chemin à suivre pour moins subir les courses et trouver d'avantage de plaisir.

En benjamine, Hana a manqué d'ambition lors de sa finale de vitesse qui était à sa portée. Elle corrige le tir, l'après-midi sur les épreuves de fond ou par deux fois elle partira seule en échappée. Hana doit être en mesure de répondre présente sur chacune de ses courses, et ne pas perdre de vue que ses objectifs sont orientés au niveau national. Pour cela, il faut rechercher les progrès lors de chaque entraînement et lors de chaque exercice.

Pauline a effectué sa première sortie en compétition. Notre nouvelle venue a démontré un très bon engagement en dépit des difficultés rencontrées. En vitesse, les départs peuvent encore grandement s'améliorer mais le rythme est bon. Sur le fond, la distance et l'allure sont encore trop importantes mais si Pauline poursuit dans cette dynamique, elle continuera de progresser et réduira l'écart avec les autres patineuses. Bravo à elle, en espérant que cette première compétition lui ait apporté du plaisir.

En benjamin, Lauryk remporte l'épreuve de vitesse confortant ses disponibilités pour ce type d'effort. Sur le fond, il s'est accroché et échoue de peu pour le podium. Poursuivre le travail et être en mesure maintenant de gérer tactiquement ses courses, afin de ne pas faire d'efforts inutiles. En dépit de ses grimaces, Rémi a effectué de bonnes courses. Il pourrait être encore plus performant sur la vitesse, en étant plus entreprenant. Sur le fond, bien que le rythme imposé soit encore trop élevé pour suivre les premiers, il y a de bons progrès. Conclusion, poursuivre le travail. Hugo reste volontaire dans l'effort mais subit encore trop les courses. Il faut qu'il passe un cap et comprendre qu'on ne doit pas suivre la course imposée par les autres mais être à l'initiative de sa course.

Elsa a répondu présente physiquement sauf sur son tour-vitesse. Elle est là, elle se donne physiquement, mais pour elle aussi, est venue le temps, où il faut définir qu'elle est la place qu'elle veut se donner. Si l'on veut effectuer de meilleures performances, il faut maintenant être en mesure de s'imposer vis à vis des autres.

Globalement, nos jeunes ont couru à leur niveau, pour pouvoir être plus performant il faut profiter de chaque séance d'entraînement pour repousser ses limites, et adopter une attitude plus entreprenante en course, en ne suivant pas le rythme et les envies des autres, mais en imposant ses motivations.

Merci à tous les parents qui ont répondu présents pour donner un coup de main et permettre à la compétition de se dérouler de la meilleure façon possible.

Prochain rendez-vous, le dimanche 1er mai à Breuillet pour le Championnat Régional Route.

les résultats : 2016_challenge_breuillet_1600410.pdf

France Indoor 2016 St Brieuc

Classé dans : Compétition - Reportages |

07
02 | 16

Pour la seconde année consécutive, c'est la ville de St Brieuc qui nous a reçu dans la magnifique salle de Steredenn pour un France Espoir et absolu nouvel formule. 4 de nos jeunes avaient gagné leur qualification à cette épreuve nationale à l'issue des deux qualificatives, Romane, Hana, Lauryk et Elsa.

Nos jeunes ont connus des fortunes diverses avec quelques déceptions, des apprentissages à confirmer et une excellente surprise !

Dès la première série vitesse, les filles manquent leur accession au tableur majeur. Elles se reprennent par la suite et se situent toutes autour de la 30ème place. Pour nos drôles de Dames, c'est essentiellement les départs qui leur ont coûté lors de cette épreuve.

De son côté, Lauryk a su miser sur cette qualité de mise en action. Il enchaîne les très très bonnes performances et échoue de peu pour la grande finale, 4ème de sa demi-finale au lancé de patin. Bien qu'une place sur la première petite finale soit déjà une réelle satisfaction, Lauryk reste concentré et vient gagner cette finale de classement et prendre la 7ème place du classement vitesse. Un résultat exceptionnel pour Lauryk qui n'avait jamais connu ce niveau-là.

Le lendemain, place aux épreuves de fond. Les filles sont encore un peu timoré et n'arrive pas trop à s'imposer ni à s'extirper du peloton. Si c'est une découverte pour Romane à ce niveau, Hana et Elsa sont en dessous de leur niveau habituel.

Elles subissent les course et leurs adversaires, elles ne parviennent pas à prendre le dessus. Elles terminent également autour de la 30ème place. Elsa aura une possibilité de rentrer dans le top 15 mais lors de sa finale, elle chute et perd toute chance de réintégrer le peloton.

On aurait pu craindre que Lauryk se satisfasse de ses performances de la veille et perde de la concentration sur cette deuxième journée. Il n'en sera rien. Il s'accroche sur chacune de ses courses, entamant celle-ci avec toujours un excellent départ. Il pêche comme on pouvait s'y attendre sur la distance mais parvient à se hisser aussi autour de la 30ème place.

Au final, ce qu'il faut retenir de ce France indoor 2016 pour tous nos jeunes...

Le niveau national se situe un cran au-dessus du niveau régional, il faut donc avoir en point de mire, les meilleurs patineurs (patineuses) de notre région pour accéder à ce niveau supérieur. Le niveau national est d'avantage exigeant sur les aspects physique, technique, tactique et psychologique, il faut donc se donner les moyens de supporter ces contraintes pour pouvoir y jouer sa place et non subir les courses.

La salle révèle des aspects fondamentaux de notre discipline :

Le départ, primordial et déterminant notamment en vitesse, il permet d'éviter d'être dans la cohue du peloton (bousculade, chute, ralentissement, cassure) et de garder un rôle d'acteur dans la course, plutôt que de subir le rythme de celle-ci.

Les trajectoires, une bonne gestion permet de garder sa place et évite de se faire doubler facilement par des adversaires plus rapides (c'est ce qui a permis à Lauryk de maintenir son avantage acquis lors des départs en vitesse).

La technique de patinage et la position (essentiellement en virage) qui permettent de rester en recherche de vitesse (on maintient ou on gagne de la vitesse en virage) et non pas en recherche d'équilibre (on se laisse glisser pour éviter d'être déséquilibré(e)). En salle, le tempo global est de 3 croisés, une phase de glisse en ligne droite, 3 croisés...et on croise en entrée de virage et non pas en milieu de virage (c'est souvent trop tard). L'agilité, qui permet de changer rapidement de ligne, pour essayer de doubler à l'intérieur, à l'extérieur, en ligne droite, en virage, sans oublier le lancé de patin à l'arrivée.

L'envie, la volonté et l'engagement...Une course n'est pas une épreuve que l'on doit subir, on y vient avec une intention, avec la détermination d'y construire ou d'en retirer quelque chose. Même en étant dernier d'une course, on doit trouver le moyen d'y apprendre quelque chose, d'en tirer un élément constructif, qui permet de progresser. On doit se définir comme des bâtisseurs de notre progression et de nos réussites.

Pour Romane, c'était une première, une étape de découverte. L'attitude a été bonne et les courses ont donné lieu à des performances à la hauteur de ses capacités. Pour la suite, nous aurons à travailler la phase de poussée et glisse en ligne droite afin d'être plus économe en énergie sur le fond et surtout anticiper les épreuves en extérieur, notamment les 2000 m.

Hana et Elsa ont subi leurs courses. Elles n'ont pas su mettre en œuvre leurs capacités, ni tirer un bénéfice de leurs expériences. C'est une leçon à retenir et un état d'esprit à s'accaparer. Pour toutes les deux, il reste un gros travail de positionnement en virage et d'efficacité dans les croisés. La technique, la technique, la technique...

Lauryk a confirmé que les progrès réalisés sur ses départs, ne sont pas juste une réussite du moment. C'est maintenant, un élément fort et un avantage certain pour lui qu'il faudra entretenir. Pour autant, il faut poursuivre le travail foncier pour prétendre tenir le rythme des courses. Cela passera également par un travail technique important sur la poussée ligne droite et sur les croisés.

Un grand merci à Odile et Kathleen pour leur présence tout au long du week-end. Prochain rendez-vous, le 21 février à Asnières.

Seconde qualificative indoor - Longjumeau - 16 janvier 2016

Classé dans : Compétition - Reportages |

17
01 | 16

C'est le club de Longjumeau qui nous a accueilli pour cette seconde qualificative indoor. Deux jours de compétition qui ont vu 14 de nos coureurs se mesurer aux autres patineurs de la zone centre/nord.

Anaé avait montré des signes intéressants la semaine précédente à Montreuil, elle a confirmé lors de cette épreuve, en dépit d'une chute. C'est une attitude à poursuivre au cours des entraînements.

En mini, Anton remporte toutes ses courses mais ses départs ont été moins bons que d'habitude.

En poussine, Maëlle est elle aussi restée dans la lignée de Montreuil, en effectuant de meilleurs débuts de course. S'il existe encore un écart avec les autres, Maëlle est en bonne voie pour le combler. Il faudra ensuite être en mesure de s'insérer au cœur d'un peloton. Romane effectue de nouveau un très bon week-end. La finale de fond a été cependant plus difficile avec certainement une baisse de régime liée à la fatigue.

Les poussins ont été moins à l'aise lors de cette qualificative. Si Damien progresse sur ses départs, il reste encore un cap à passer pour jouer encore plus crânement ses chances. Rémy est passé à côté. Il n'ose pas suffisamment s'engager face aux autres et il est en retrait de ce qu'il montre à l'entraînement. Il est ressorti avec de la déception, il faudra utiliser ce sentiment pour travailler les points faibles. Baptiste réalise des courses en s'engageant physiquement mais il a fait face à des adversaires plus coriaces qu'à St jean de la Ruelle. Il est cependant toujours dans une très bonne dynamique que ce soit à l’entraînement et en course, il faut juste être patient quand les résultats stagnent.

En benjamine, Hana a répondu aux attentes fixées en course, ne pas subir mais « faire sa course ». Elle a pu ainsi se préparer aux mieux pour les échéances nationales à venir.

Les benjamins réalisent un bon week-end. On a vu de l'engagement et de la volonté perdurer tout au long des deux jours, en dépit des difficultés rencontrées. Pierre a notamment fini la seconde journée par une finale de classement vitesse qui doit rester une course de référence pour lui. Cette attitude, si elle est maintenue lui apportera la voie du progrès, l'opposé de ce que l'on avait vu la semaine précédente à Montreuil. Il faut continuer sur ce chemin. Rémi a démontré également une envie positive de bien faire, notamment sur ses débuts de course. Il y a un cap à passer dans l'acceptation du contact avec les autres patineurs et du travail à fournir encore sur le fond pour espérer mieux. Hugo est resté volontaire dans son engagement mais il pêche lui aussi face à l'adversité. On est encore trop timide pour doubler et s'imposer. Les départs sont également à améliorer, ce qui permettrait d'être mieux positionné en début de course. Lauryk a assuré l'essentiel pour se qualifier au France Indoor. Cela n'a pas été simple pour autant car même si les départs sont restés bons, la forme physique était en demi-teinte.

En minime, Elsa effectue de bonnes courses préparatoires pour le France Indoor. Le travail sur les patins est satisfaisant, c'est tactiquement et moralement maintenant qu'il faut gagner en certitude. Se poser moins de question, développer une meilleure confiance en soi, afin de pouvoir s'imposer psychologiquement face aux adversaires.

C'est d'ailleurs cette qualité dont a joué Kévin pour se mettre en avant des courses durant le week-end. Ce n'était pas le meilleur sur les patins, ni physiquement mais il a su imposer sa place au cœur du peloton. Certes il chute sur la finale de vitesse, mais pour lui ce fut un bon week-end d'entraînement. Bien qu'il n'y avait aucun enjeu pour lui, il a montré comment utiliser une compétition pour jauger son état physique de la saison et faire la démonstration de son envie. Kévin reste un exemple à suivre pour tous nos jeunes, aussi bien dans l'attitude sur les patins qu'en dehors.

Cette seconde manche a permis de consolider les résultats de St jean de la ruelle dans la course aux accessits pour le France Indoor. 4 de nos patineurs se retrouveront donc dans 3 semaines à St Brieuc pour le France Indoor afin de se confronter aux meilleurs patineurs de l’hexagone. Alors que Romane et Lauryk effectueront leur première à ce niveau, Hana et Elsa iront mesurer leurs progrès effectués depuis l'an dernier. Bonne chance à eux quatre.

Challenge de Montreuil 10 décembre 2015

Classé dans : Compétition - Reportages |

10
01 | 16

Reprise des compétitions pour cette nouvelle année 2016 avec le challenge régional de Montreuil. Ce fut l'occasion de voir notre état de forme à une semaine de la seconde qualificative indoor.

Anaé nous a offert de belles prestations. Une mise en action et un dynamisme qu'il faudra être en mesure de reproduire par la suite.

En mini, Shanna faisait son « come back » en compétition, retour très positif avec là aussi une volonté affichée au cours de toutes ses courses.

En poussine, Maëlle a été un peu hésitante sur ses courses de fond, un peu plus d'audace lui aurait permis de gagner quelques places. En vitesse, elle a tout de même pris de bons départs. Si on a réussi à le faire par deux fois alors on peut réitérer ce type de mise en action et s'ouvrir ainsi de nouvelles perspectives. Romane poursuit son apprentissage aux avants postes et conserve une dynamique très volontaire et sans complexes.

Côté garçon, Rémy a réussi à enchaîner des courses en gardant un niveau stable et performant. Habituellement, il oscille entre des hauts et des bas. La semaine prochaine il faudra garder cette régularité avec un bon niveau de performance. Damien a subi un peu les courses, suite à des départs trop peu rapides. C'est un point essentiel qu'il faudra travailler pour continuer à progresser.

En benjamine, Hana continue de travailler en vue du niveau national. Au-delà de jouer les avants-postes, elle profite des courses pour maintenir voire élever son niveau, il faut poursuivre ainsi.

En benjamin, Pierre a fait acte de présence sans vraiment se mettre en concurrence avec ses adversaires. Les progrès ne viendront pas rapidement en restant dans cette démarche. Rémi a su réaliser de bons départs mais il reste trop fragile lorsque la course demande un engagement physique contraignant. La frustration vécue doit l'amener à travailler d'avantage aux entraînements afin d'apprendre à repousser ses limites et corriger les erreurs techniques. Hugo a démontré de l'engagement mais reste encore trop hésitant en course. Il doit apprendre à analyser les moments clés de la course. Lauryk a maintenu un très bon niveau dans ses départs ce qui lui permet d'être souvent aux avants-postes en début de course. Il a péché sur le fond et commis quelques erreurs techniques en vitesse qui lui coûtent peut être un podium.

La semaine prochaine, le niveau des courses sera plus exigeant et la pression également plus importante. Pour y répondre positivement, quelques facteurs clés, de l'envie, de l'enthousiasme et la capacité de répondre présent sur chaque course.

Première Qualificative indoor St Jean de la Ruelle 12/13 décembre 2015

Classé dans : Compétition - Reportages |

13
12 | 15

La première qualificative au France Espoir 2016 s'est tenue dans la salle du club de St Jean de la Ruelle, qui offre à la fois un cadre d'accueil agréable et un revêtement de qualité. 15 patineurs du ROBB ont participé à ce déplacement, avec pour objectifs, pour certain(e) de poursuivre leur apprentissage en course et pour d'autres récolter des points précieux dans la course à la qualification pour le France et Espoir de St Brieuc qui se tiendra début février.

Anaë en super-mini s'est confrontée à 3 autres patineurs. La vivacité au départ sera l'élément principal à travailler.

Anton a survolé sa catégorie, grâce à sa puissance au démarrage. C'est une qualité à entretenir. La poussée en ligne droite sera pour lui, la base du travail à venir.

Romane a effectuée ses premières courses officielles en poussine. La première course a vu un départ un peu timide mais dès la seconde course Romane a su s'engager sans complexe. Elle parvient à se hisser sur la grande finale de fond, et effectue des courses remarquables. Le lendemain, elle usera de sa vélocité sur chacun de ses départs, lui permettant d'être toujours en bonne position à l'approche du premier virage. Son intelligence de course lui permet derrière de maintenir sa place. Et c'est tout naturellement qu'elle se hisse également en finale de vitesse. Au final, premier podium en poussine !

En poussin, Damien réalise de bonnes prestations et confirme sa volonté de progresser. Il reste bien sur encore un long chemin à parcourir pour être en concurrence avec les autres mais la démarche est parfaite, enthousiasme, volonté, écoute et persévérance. Rémy a souffert de ses travers. Inconstant dans son implication et dans l'énergie qu'il met en oeuvre, il effectue des courses en dessous du niveau qui peut être le sien. C'est un aspect que tous les compétiteurs doivent savoir gérer, être en mesure d'être régulier dans ses performances. Baptiste se présentait sur sa première qualificative. Un peu en retrait sur les courses de fond, le lendemain, il a su pleinement s'exprimer sur la vitesse. Il se qualifie pour la grande finale, une très belle performance pour sa troisième compétition.

En benjamine, Hana a su répondre présente aussi bien sur le fond que sur la vitesse. Ses courses sont au niveau que l'on peut attendre d'elle. Maintenant, en vue de se confronter au niveau supérieur, il faudra qu'Hana parvienne à s'exprimer d'avantage, sur et en-dehors de la piste. En effet, le niveau supérieur nécessite un caractère fort ou s'imposer devant les autres est une nécessité pour faire sa place.

En benjamin, Rémi n'est toujours pas suffisamment combatif pour prétendre à mieux en course. Son engagement n'est toujours pas à la hauteur des exigences d'une qualificative. Comme pour le jeune Rémy, c'est la constance des efforts fournis aux entraînements qui amènera des progrès. Pierre a démontré d'avantage de volonté sur ses courses. Il souffre encore trop de ses départs pour se mêler aux autres et rencontre encore des difficultés à suivre le rythme des courses. Pour autant, s'il se donne les moyens d'aller vers l'avant et de travailler, à l'image de Damien, les progrès se feront ressentir. Hugo n'a pas beaucoup de reproche à se faire. Il est volontaire, il écoute, il essaie. Actuellement, c'est l'enthousiasme qui manque. Il faut donc revenir à la base, au premier moteur de la motivation, le plaisir ! Le plaisir d'être en compétition, le plaisir de se mesurer aux autres, le plaisir de tenter des choses.

Lauyk effectue un excellent week-end. Il s'est accroché sur les courses de fond et parvient ainsi à se qualifier sur la grande finale. En vitesse, il réalise un tournoi de très bonne qualité avec des départs de très bon niveau. Il participe également à la grande finale. Les points positifs du week-end sont son engagement fort sur chacune de ses course et la régularité de ses départs. Avec le même enthousiasme lors de la prochaine qualificative, les portes du France Espoir s'ouvriront enfin pour Lauryk.

En minime, Flore a également souffert du niveau, notamment sur les courses de fond. Le lendemain, elle était plus à l'aise sur la vitesse. Son attitude positive en toutes circonstances, sa joie et son envie restent ses qualités premières qui lui permettent de pleinement s'engager et de profiter de chacune des courses. Comme l'année dernière à pareil époque, elle reste un exemple à suivre sur l'état d'esprit qu'il faut avoir pour allier plaisir et performance.

Elsa réalise de bonnes courses. Comme l'an passé, il nous faut déjà anticiper le niveau national pour être en mesure d'y réaliser de bonnes prestations. Pour rappel donc : s’employer lors de chacune des séances d’entraînement pour élever encore son niveau, et ce qui est toujours d'actualité, être en mesure de se présenter sur les courses en ayant une ambition personnelle faisant abstraction des adversaires.

En cadet, Alexandre s'est offert une parenthèse sportive à défaut de venir aux entraînements. Du travail reste à accomplir sur la position en entrée de virage pour éviter de chasser et être en mesure de relancer plus tôt dans le virage. Titi réalise un week-end satisfaisant et aurait pu prétendre à mieux si des fautes n'étaient pas venues remettre en cause son classement. Techniquement, le travail de poussée en virage avec la jambe arrière reste l'élément à améliorer, ce sera également utile sur piste et sur route.

Un week-end bon dans son ensemble. Il faudra confirmer après la trêve de fin d'année, lors de la prochaine qualificative qui se tiendra sur un sol plus glissant à Longjumeau.

Grand National de Coulaines _ 20 juin 2015

Classé dans : Compétition - Reportages |

21
06 | 15

Le club de Coulaines fêtait ce week-end leur 20ème édition. A cette occasion, le beau temps s'est invité durant les deux jours sur la piste, nous offrant de belles courses.

Une dizaine de représentants du ROBB étaient de la partie, des poussines aux seniors. Si pour certain(e)s il s'agissait de découvrir sur piste un niveau proche d'un Championnat de France, pour les plus grands, il s'agissait d'une ultime répétition avant le Championnat de France Piste qui se déroulera dans quinze jours à Gujan-Mestras.

Les prestations furent bonnes dans l'ensemble. Le comportement en course était bon, démontrant ainsi les progrès réalisés dans l'année mais aussi les écarts qui nous séparent encore du niveau national.

En poussine, Maëlle manque le départ de sa première course et réalise du coup une course par l'arrière remontant au fur et à mesure les filles les moins rapides. Lors de sa seconde manche, elle est plus dynamique au coup de pistolet, ce qui lui permet de rester quelques tours accrochées au peloton.

Hana a démontré de bonnes dispositions au cœur du peloton. Elle manque encore d'un peu de ténacité sur la fin de course pour être en mesure de jouer le sprint final. Une belle 6ème place sur la première course mais une seconde course un peu moins bonne qui lui fait perdre quelques places au classement général. Sur ce type de courses, il faut aussi être en mesure de confirmer ses prestations course après course.

Anaëlle est passée un peu à côté de ses courses. Elle n'a pas réussi à s'engager lors des débuts de course, subissant du coup le rythme de celles-ci. C'est un coup de moins bien sur lequel il faut rebondir pour mieux repartir.

En poussin, Hugo effectue une bonne première course. Il parvient à s'installer dans le peloton jusqu'à mi-course. Il lâche malheureusement la roue dans la seconde partie, alors qu'avec une plus grande persistante, il aurait pu accrocher le groupe le précédent. Dans la seconde course, il subit d'avantage et ne parvient pas à reproduire le schéma de la veille. Les choses se mettront en place en continuant le travail aux entraînements, en croyant d'avantage en lui et en abordant les courses avec d'avantage de plaisir et moins de stress.

Pour Corentin s'était une première sortie sur ce type de course. Dépassé par la course lors de la première manche, il réalise une meilleure seconde course. Pour Corentin, les progrès viendront notamment en œuvrant sur sa capacité à se concentrer.

En benjamin, Lauryk a su donner le meilleur de lui même sur chacune de ses courses. Sur les 3000 m, profitant de sa capacité à bien démarrer, il s'est faufilé au cœur du peloton et n'a démontré aucune appréhension à évoluer patins contre patins. Il n'a pas encore la capacité à tenir le rythme jusqu'au bout mais l'expérience acquise ce week-end lui servira certainement pour la suite.

En minime, Elsa a couru sous les couleurs régionales Ile de France. Un peu timide en série de la course élimination, elle se ressaisit bien sur la finale. C'est l'attitude attendue dans quinze jours pour le France Piste. Sur la course en ligne, elle est accrochée dans une chute mais démontre toute sa capacité d'abnégation en repartant seule pour finir sa course. Une qualité rare, qui lui permet de donner de manière régulière le meilleur d'elle-même et bien plus.

En cadet, Alexandre était aussi sous les couleurs régionales, tandis que Thibaut effectuait sa reprise à ce niveau après un retour lors des championnats régionaux. De bons comportements pour tous les deux sachant utiliser au mieux leurs capacités du moment. Thibaut remporte d'ailleurs le grand prix du mars, en prenant la tête du peloton sur quelques tours. Le plus dur reste à venir, car à Gujan-Mestras, la concurrence sera plus nombreuse mais les courses encore plus intéressante et le défi plus beau.

Kevin passe un peu à côté de son week-end. Pas au mieux physiquement ( la semaine d'entraînement était une semaine chargée), c'est surtout dans la gestion tactique qu'il a été en difficulté. C'est encore un point essentiel à améliorer. Il nous reste une grosse semaine de travail avant de relâcher la pression et s'engager dans cet objectif du France Piste.

Nos coureurs ont également pu s'essayer à des courses de relais à l'américaine. Au-delà de la performance, c'était surtout intéressant de vivre une expérience différente des autres courses avec une excitation particulière par le stress engendré.

Coulaines 2015 a été également l'occasion de faire grimper le cota de chute. Maëlle, Hana, Hugo, Elsa, Alexandre, Kevin ont ainsi mis pieds, genoux, coudes... au sol, essentiellement des brulures rien de grave.

Prochains et derniers rendez-vous de la saison, la semaine prochaine pour la finale des challenges sur Brétigny et dans deux semaines pour les plus grands sur le championnat de France Piste.

page 1 sur 7 | suivante > | >>